Aller au contenu principal

Actualités

3

Le CFO, Késako ?

CEO, CTO, CMO, COO, CHO, CFO … l’anglais nous abreuve régulièrement de ses acronymes évocateurs de postes, en général à responsabilité, ou parfois simplement tendances. Parmi les derniers en vogue, le CFO, Chief Freelance Officer, (à ne pas confondre avec le chief financial officer), a particulièrement retenu notre attention.

Alors ce CFO, simple buzzword, ou futur poste clé pour les entreprises et les services de ressources humaines ? 

Pour en savoir plus, la Faabrick Cherdet est allée à la rencontre de Muriel ANCEL, dirigeante de NeedExperts, entreprise qui s’occupe de la gestion des freelances, et qui est l’une des pionnières en tant que Chief Freelance Officer (CFO) en France. Depuis bientôt 6 ans, elle conseille de nombreuses entreprises avec cette casquette.

Muriel Ancel - La Faabrick Cherdet

Diplômée de l’Ecole de Management de Strasbourg en Administration et Management des Entreprises - Spécialiste de l’activité freelance depuis 30 ans au travers d’un parcours professionnel qui l’a amené à diriger des équipes pluriculturelles et pluridisciplinaires dans le domaine de la traduction, de l’IT, de la formation et de l’emploi. Aujourd’hui à la tête d’une entreprise spécialisée en gestion de freelances.

 

Retour sur un échange passionnant autour d'un sujet qui semble avoir de l’avenir. 


Muriel ANCEL, bonjour, comment définiriez-vous le CFO ?
Pour moi, le CFO, que l’on peut traduire en Français par « responsable des ressources externes », est une véritable courroie de transmission au sein d’une entreprise. Il est à la fois au service des freelances, entendez par là les travailleurs indépendants au sens large dont font partis les micro-entrepreneurs, les entrepreneurs en SASU ou EURL, mais aussi les salariés portés ou les entrepreneurs salariés des coopératives d’activité et d’emploi, mais aussi des entreprises qui par méconnaissance des statuts jouent parfois avec le feu sans même s’en rendre compte. Par exemple en ayant recours à un micro-entrepreneur dont elle sera le donneur d’ordre unique.


Quelles sont selon vous les qualités, les compétences nécessaires pour devenir CFO ?
Ce poste de CFO nécessite des compétences multiples : management de projet, sourcing, langage tech, RH et achat, mais aussi et surtout une bonne maîtrise de l’environnement légal (droit commercial et droit du travail). En effet, le principal risque identifié aujourd’hui par les entreprises en embauchant un freelance, est celui de la requalification de son contrat de prestation en contrat de travail. Les entreprises sont très sensibles sur ce sujet, il faut donc avant tout en tant que CFO leur apporter des réponses tant au niveau du recrutement qu’au niveau de l’exercice de la mission du freelance.


Ce poste va-il selon vous se développer ?
Pour moi, cela ne fait aucun doute, mais ce sera peut-être sous une forme adaptée aux besoins des entreprises françaises. 
Les atouts pour une entreprise sont multiples, et au-delà des aspects juridiques que j’ai évoqués, le CFO est aussi un animateur, un coordinateur des freelances, qui va se construire une équipe, un vivier avec lequel il a l’habitude de travailler. Sa mission est de fidéliser les talents essentiels au développement de l’entreprise, pour qu’ils aient envie de revenir travailler chez elle. C’est difficile aujourd’hui pour les pôles RH traditionnels et/ou les managers déjà débordés, d’intégrer et de prendre en compte toutes les dimensions d’un sujet qu’ils connaissent forcément moins. Le freelancing est un ecosystème à part entière, c’est la raison pour laquelle je pense que cette fonction ne doit pas être forcément internalisée : pour parler le langage des freelances, rien ne vaut un freelance, ou en tout cas quelqu’un d’extérieur à l’entreprise.

 

Envie d'en savoir plus ? De vous former à la gestion des freelances ? 

N’hésitez pas à découvrir La minute Freelance, le site internet de Lise Slimane. Après avoir évolué à la fois du côté de l’offre (elle a collaboré avec plus de 700 freelances dans le cadre de Captiz, une marketplace de sous-titrage qu'elle a co-fondé et dirigé de l’idée à la vente), mais aussi de la demande de l’économie freelance (elle est désormais product owner et consultante en freelance), Lise a créé la première formation sur le sujet !

Vous voulez devenir CFO, c’est par là que ça se passe : laminutefreelance.fr/services-la-minute-freelance-lise-slimane/